• Notre première Fourmi Rouge !

    Bonjour !

    Je suis fière d’accueillir une première Fourmi Rouge qui a souhaité rester anonyme ! Voici son histoire extrêmement touchante.

    « J’étais différente depuis la primaire, je n’arrivais pas à être comme les autres, mais j’en ai pris conscience véritablement au collège.

    Je me souviens d’avoir été rejetée par toute l’école primaire avec ma meilleure amie. Les personnes influentes ont retourné tout le monde contre nous. L’école nous pourrissait la vie. Mais un jour, ça a dégénéré. Tout le monde m’a poursuivi en m’insultant avec des surnoms dont je me rappellerais toute ma vie. Ma meilleure amie s’est réfugié dans les toilettes et moi j’étais écrasé dans des volets en bois ; on me frappait, insultait… Je recevais toute leur haine et leur colère alors que je n’avais rien fait. Ma meilleure amie avait essayé de s’étrangler dans les toilettes. Quand je suis rentré au collège, tous les soirs dans le bus, des 3èmes s’amusaient à me toucher, à m’insulter et à me frapper… Même sortit du bus ils s’amusaient à se lancer mes affaires. J’avais honte d’être faible, je me suis détestée et je me suis scarifiée. Ma différence n’a pas arrangé les choses. J’étais cataloguée de gothique. Je me souviens des croches-pattes, des insultes… Tous les jours c’était dur. Mon état mental c’est aggravé, j’ouvrais mes veines jusqu’à ce que je sente et j’entende mon cœur… Des cicatrices à vie… J’ai commencé à faire des crises d’angoisse ; tout le monde parlait dans mon dos, se moquait. Je les entendais, je faisais comme si de rien n’était mais le soir je m’endormais en pleurant. En 3ème, le calvaire de la 6ème ressurgit… Des gros pervers s’amusaient avec mon corps mais encore plus avec mon esprit. Ce qui m’a beaucoup affecté, c’est d’être seule. Je ne l’avais jamais été. C’est vraiment horrible, mes larmes coulent en cours, je ne peux pas les contrôler. Etre à l’écart de tout le monde, être rejetée, être invisible ; on me voit juste pour se moquer de moi…J’ai déjà tenté de mettre fin à ma vie, à cette souffrance… Les démons se sont amusés à me grignoter petit à petit m’amenant vers une mort plus proche.

    J’ai trop provoqué la mort alors que ce n’est pas ce que je voulais, il y a tellement de choses que j’aime dans ce monde. Je suis heureuse d’avoir une famille comme la mienne, des amis sur qui je peux compter ; je n’en ai pas beaucoup mais, je peux tout leur dire. Si je n’avais pas connu les BTS et les mangas je pense que je serais morte. C’est toute ma vie, j’aime tellement ça ! C’est un amour indescriptible. »

    Je remercie énormément notre première Fourmi Rouge de m’avoir accordée sa confiance et d’avoir acceptée que je publie son histoire sur ce site.

    Aujourd’hui, même si elle ne le dit pas, elle se sent mieux. En tout cas, c’est l’impression qu’elle donne.

    Une adolescente heureuse qui sourit à la vie…

    Je la remercie encore, car pour tout vous dire, c’est grâce à elle que ce site à vu le jour.

    Sur ce, j’espère que d’autres personnes se joindront à notre communauté.

    Notre première Fourmi Rouge !


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :