• Contre le harcélement !

    Contre le harcélement !

    Contre le harcélement !


    votre commentaire
  • Nous sommes tous des êtres humains, nous vivons tous sur la planète Terre, au creux du système solaire. Nous sommes tous dotés d’émotions. Nous rions, nous aimons, nous pleurons.

    Lorsque tout le monde semble être contre nous, nous nous sentons faibles, pris au piège. Nous sommes meurtrit et seuls.

    Lorsqu’on se moque de nous, lorsqu’on nous insulte, nous souffrons. Le regard des autres est parfois notre grande peur.

    Lorsque quelqu’un souffre, nous voulons l’aider, alors que parfois, nous même, nous sommes déchirés au fond de notre âme. Nous éprouvons de la compassion pour les gens dans la misère. Nous voulons les aider.

    Parfois, des plaies anciennes se rouvrent et le sel de nos larmes est notre sang.

    Mais il y a une chose que nous savons.

    La vie est semée d’embuches, de malheurs, de trahisons, de déceptions mais aussi de joies, de bonheurs, d’amour et d’amitiés.

    La vie est un coach. Elle nous laissera faire nos erreur sans intervenir, jusqu’à ce qu’ont les comprennent. Elle nous entrainera, durement. Certes, on aura mal parfois, on chutera. Mais, toujours, on se relèvera. Un jour, ont osera, on se montrera, on s’aimera, tel que l’on est.

    « BAT-TOI JUSQU’AU BOUT. »

    Telle est la leçon de la vie

     

     

     

     

     

     

     

    Cette lettre est destinée aux personnes qui ont bien voulu témoigner de leur histoire sur ce blog, je ne les remercierais d’ailleurs jamais assez.^^

    Mes chères fourmis rouges,

    Je tenais à vous remercier pour les nombreuses leçons que j’ai tiré de vous car, oui, vous m’avez apprit beaucoup de choses.

    Vous m’avez apprit à quel point il était terrible d’être mis à part, d’être insulté, moqué, chaque jour, à cause de quelque chose que rien ne pourrait changer.

    Vous m’avez apprit que, dans la vie, il fallait se battre, sinon on se faisait écraser.

    Vous m’avez apprit que certaines personnes ne sont parfois pas celle que l’ont pense.

    C’est grâce à vous que je suis là aujourd’hui car vous m’avez apprit à ne rien abandonner.

    Aujourd’hui, grâce à vous, je tiens bon. A moi aussi, la vie m’a joué des mauvais tours,  moi aussi elle m’a fait chuter. Mais c’est grâce à vous que j’ai appris à toujours me relever.

    C’est en admirant votre courage face aux épreuves douloureuses que vous avez réussi à surmonter (même s’il reste des séquelles) que j’ai appris à persévérer.

    Maintenant, c’est à mon tour de vous donner une leçon.

    Tenez à vos rêves comme à la prunelle de vos yeux.

    Rien n’est impossible si vous le voulez vraiment.

    Sans doute, il faudra se battre.

    Sans doute, il faudra être fort.

    Sans doute, vous y arriverez.

    Vous êtes le réalisateur et l’acteur principal de votre vie. C’est vous qui faites vos choix et pas les autres.

    Vous êtes comme vous êtes

    Rien ne vous arrêtera.

    Vos opinions ? Défendez-les, elles sont forcément intéressantes.

    Votre apparence ? Acceptez-la car vous êtes tous une forme de beauté.

    Votre style ? Oui, vous avez le droit d’aimer les vêtements roses, noirs ou je ne sais quelle couleur. Oui, vous avez le droit d’aimer les cosplays, les vêtements masculins pour une fille ou les vêtements féminins pour un garçon. Que je sache, aucune loi ne l’interdit.

    Vous pouvez porter ce que vous voulez, aimer qui vous voulez, parler comme vous voulez et être qui vous voulez être.

    VOUS ETES LIBRES

     

     


    votre commentaire
  • Les sexualités


    votre commentaire
  • Voici un poème de l'une de nos Fourmis Rouges qui à prit le pseudo : Sleepy-ashy-chan

    Le sang coule à flot,

    Dans tes bras démunit

    Le sang coule à flot

    Sur ton corps dénutrit

     

    Encore une fois cette lame

    Traversera ta peau

    Te détruit ton âme

    Avec un simple verre d’eau

     

    Tu te tue

    Petit à petit

    Et perdue

    Tu cries dans ton lit

     

    Une chanson résonne

    Dans ta tête secouée

    A peine la cloche sonne

    Tu retournes t’isoler

     

    Tout le monde le voit

    Mais personne ne fait rien

    Même si c’est ton choix

    Moi je te retiens

     

    Des gens le savent

    Et tentent de t’aider

    Mais c’est trop grave

    Et ne font que regarder

     

    Des bandages et pansements

    Que tu mets le matin

    A tout le monde tu mens

    En disant que ce n’est rien

     

    Bientôt,

    Cela ne te suffit plus

    Ça ne te suffit plus

    Alors tu vas plus loin

    Plus grandes plus profondes

    Partout

    Tu te mets à en faire partout

     

    Si un jour quelqu’un te dit ça

    Fait-le arrêter

    C’est grave et plus tard

    Ça ne suffit plus

    Si ce n’est qu’une petite envie de temps en temps.

    Arrêter sera plus facile

    S’il y a autre chose, d’autres envies qui la précède et la succède,

    Aide-la, aide cette personne.

     

     

    Sleepy-ashy-chan 

     


    votre commentaire
  • A méditer : 

    Traduction : Ne vous limitez pas, vous pouvez aller aussi loin que votre esprit vous le permet

    Citation à méditer


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique